22/07/2007

Johanne Cardinal texte de 1989

07072007 019

 

Le sens de ma vie...

J'ai la responsabilite de mon bonheur. C'est toujours moi qui donne le sens aux evenements et aux gens. Par exemple je suis belle, je suis laide, je suis fille de medecin ou fille de commis de bureau, je n'ai pas de pouvoir sur ces choses, elles me sont imposees a ma naissance et je ne peux rien y faire. 

Mais, je peux choisir la facon dont je vais considerer ces choses et ne pas m'en servir comme excuses pour ne pas prendre action sur ma vie. Si je ne peux rien faire pour changer les donnees avec lesquelles je suis partie dans la vie, je peux toujours modifier mon attitude a leur egard et meme m'en servir a mon avantage.

Je peux transformer ma vie si je le veux, modifier mon attitude face a des evenements qui ne sont pas necessairement de ma faute mais avec lesquels j'ai eu a vivre, et qui dans mon "ici et maintenant" n'ont plus leur place. Je peux me reapproprier le pouvoir de diriger ma vie, et de prendre la place qui me revient, qui me convient. C'est important de prendre la place qui nous revient, trouver sa voie, 

"Deviens qui tu es". Cette maxime fait appel au courage et a la creativite. 

Courage au sens ou on ne doit pas avoir peur d'ecouter ce qui est au fond de nous et de prendre les moyens pour realiser nos reves les plus chers. Qu'on reve de devenir premier homme d'etat ou encore un pompier ce n'est pas ca qui est important, ce qui est important selon moi, c'est de vivre au dehors ce qui se passe en dedans de nous. 

C'est en realisant ce qu'on veut que notre vie prend un sens. On n'a pas à prouver qu'on est bon a qui que ce soit. Si j'essaie, dans mes choix de carriere par exemple de plaire a mon entourage en faisant ce qu'eux jugent bien et qu'au fond de moi je suis foncierement malheureuse parce que j'etouffe mes aspirations, je n'emprunte pas la bonne voie. Je n'ai pas a faire pour les autres, a me justifier face aux autres, le plus important de tout ce n'est pas ce que les autres pensent de moi mais ce que Je pense de moi.

L'etre humain est dynamique, il peut se creer une vie dans laquelle il se sent a l'aise parce que de facon generale on sait ce qui nous plait vraiment et si toutefois on ignore ce qui nous plait, et bien c'est en experimentant differentes choses (metiers, professions, cours) que nous saurons si nous aimons ou pas. 

L'important c'est de ne pas se fermer aux possibilites que la vie nous offre. Il faut exploiter ses talents, ses aptitudes, et se creer une image positive de soi. Faire de la vie son alliee et non son ennemie. 

Johanne Cardinal – 1989

 

08:30 Écrit par Pascal dans Nature | Lien permanent | Commentaires (9) |  Facebook |

Commentaires

Bonjour Voilà un texte plein de bon sens... Etre soi-même et ouvrir ses oeillères, ce n'est pas facile, car on veut toujours ressembler à un modèle.
Il y a bien longtemps que j'ai prit conscience que je ne suis pas une autre, que je suis différente, que je suis tout simplement moi... Mais le réveil est parfois douloureux;
Bon Dimanche;
Bisous

Écrit par : Soledad | 22/07/2007

Bonjour, C'est un très bel écrit!
Je mets un lien sur mon blog colonne de droite vers ton post!
Bon dimanche. @+

Écrit par : Véronique | 22/07/2007

COUCOU un bon dimanche à toute la petite famille gros bisous

Écrit par : nays | 22/07/2007

Bonjour Pascal, J'aime bcp la photo qui accompagne ce magnifique texte.
"C'est en réalisant ce qu'on veut que notre vie prend un sens" résume bien le texte.
Je te souhaite une excellente après-midi.

Écrit par : Papillon6168 | 22/07/2007

Merci pour ta visite,je te souhaite déjà une bonne semaine.
Amitiés.
Dane.

Écrit par : ledane | 22/07/2007

merci de faire partager de trés beau texte
a bientot

Écrit par : tal | 22/07/2007

les textes sont toujours superbes et ton blog de plus en plus beau!
bisous et bonne soirée

Écrit par : laura | 22/07/2007

Décidément, c'est toujours un plaisir de venir ici !
On en ressort à chaque fois un peu plus riche. Ce texte est très beau, le papillon l'illustre à merveille, oui après tout, avant de devenir ce magnifique papillon, n'était-il pas une larve ?! N'a t-il pas du y mettre toute sa force et sa volonté pour sortir de sa chrysalide et devenir cet être unique et magnifique...Comment être en accord avec les autres tant qu'on ne l'est pas avec soi-même ..?
Bonne journée Pascal

Écrit par : Lora | 23/07/2007

bonjour Pascal Quelle belle vérité telle que je l'aime et pratique, c'est pourquoi je dis toujours écouter la petite voix intérieur et rien ne saurait vous trompez, magnifique texte et tres beau blog à bientôt je met dans mes favoris amicalement oceane

Écrit par : oceane | 29/07/2007

Les commentaires sont fermés.