28/05/2008

non à l'abandon

 

 DSC05747

Je tournoyais sur moi-même

Tout mon corps frissonnait de bonheur

Toi mon maître mon ami tu prenais délicatement ma laisse

Le temps était merveilleux, il y avait un soleil radieux

Quelle joie immense de me promener avec toi mon maître, mon ami.

Regarde moi dans les yeux, je ne puis parler mais mon

regard te dit je t’aime, tu me connais tu sais que je suis sincère.

Comme d’habitude je profitais un maximum de ces rares instants de bonheur.

Mon museau fouinait partout à la recherche de mille et une odeurs, je sentais la tienne de loin celle que je préfère.

Je te sentais près de moi toi mon maître, mon ami.

Quelle chance de t’avoir auprès de moi, quel bonheur d’entendre les battements de ton cœur.

Il est vrai que quelques fois je devais supporter tes sautes d’humeur, il t’arrivait de crier sur moi pour rien, je ne comprenais pas et m’éloignais tout doucement.

Tes excès de colère je ne les jugeais pas

Normal tu es mon maître, mon ami

Mais quelle idée t’as pris de m’accrocher à cet arbre.

Sincèrement je pensais que tu allais revenir.

J’ai beaucoup tiré sur ma corde pour te rejoindre

Cela me faisait mal cela m’étranglais

Je me disait si tu m’aime autant que je t’aime tu serais super malheureux sans moi.

J’attendais impatiemment, je n’avais plus la force de tirer.

Cette corde trop serrée était même arrivée à me faire saigner.

 

Mais ou était-tu ? toi mon maître ,mon ami

A force d’aboyer j’avais soif, ma gorge était sèche, la plaie de mon coup faisait mal, des insectes en plus venaient se coller dessus.

Voilà plusieurs heures que je me débattais : ‘ viens vite toi mon maître mon ami’.

C’était une question de vie ou de mort…

J’espérais qu’il ne te soit rien arrivé.

‘Comme tu me manques’.

Je me sentais faible, j’avais faim, bizarrement je ne sentais plus les insectes piquant dans ma plaie.

Mes yeux avaient dur à rester ouverts, mais je scrutais l’horizon dans ta direction.

A présent je ne sais plus garder les yeux ouvert, mes mon odorat fonctionne encore, je suis certain que tu vas venir toi mon maître, mon ami.

Je dois me faire une raison, tu ne reviendras pas, pourvu qu’il ne te soit rien arrivé.

Je sens la vie s’échapper de moi, et malgré tout je pense encore à toi.

Je veux que tu saches tu es mon maître mon ami

Je t’aime sois heureux

  

©Daniels P

 

                                                             http://lavieestbelle.skynetblogs.be     

I spin on myself
While my body shiver of happiness
You my friend, my mentor you gently took my left
The weather was wonderful, there was a bright sun
What immense joy that I walk with you my mentor, my friend.
Look me in the eye, I can not speak but my
gaze tells you I love you, you know me you know that I am sincere.
As usual I take a maximum of those rare moments of happiness.
My nose dig everywhere in search of a thousand and one smells, I felt the hold by far the one I prefer.
I felt you with me you are my teacher, my friend.
What chance have you with me, what happiness to hear the beats of your heart.
It is true that a few times I had to endure your mood, happen to shout at me for nothing, I do not understand and move away slowly.
Your excessive anger I do not judge
Normal you are my teacher, my friend
But what idea t'as taken hanging in this tree.
Honestly I thought you went back.
I learned a lot on my rope to come forward
That make me feel badly that strangle
I said if you love me as much as I love you you'd be super unhappy without me.
wait impatiently, I no longer had the strength to shoot.
The rope was too tight even arrived at me bleed.

But or were you? you are my teacher, my friend
A force barking I was thirsty, my throat was dry, the wound of my coup was wrong, insects and more came stick.
That is several times that I debate: 'come quickly you my master my friend'.
It was a matter of life and death…
you hope it is nothing happened.
'As miss you'.
I feel weak, I was hungry, I do feel strangely more stinging insects in my wound.
My eyes were hard to stay open, but I scan the horizon in your direction.
Now I do not know keep their eyes open, I smell my works again, I'm sure you'll come up my mentor, my friend.
I must be a reason, you do not come back, provided it is not you nothing happened.
I feel the life out of me, and despite everything I still believe in you.
I want you to know you're my friend, my mentor
I love you'm happy
  
Text: Daniels P http://lavieestbelle.skynetblogs.be

11:47 Écrit par Pascal dans pensée | Lien permanent | Commentaires (33) | Tags : abandon, animaux |  Facebook |

Commentaires

atroce je n'avais pas trop le moral, mais là je ne l'ai plus du tout, c'est horrible cette histoire et pourtant vraie
à bientôt

Écrit par : sylvie | 28/05/2008

Sur ces pages merveilleuses je viens saluer le talent et je te souhaite une tres belle fin d'apres-midi avec toute mon amitié
Maurice

Écrit par : Maurice | 28/05/2008

histoire dure "désolé" en espérant qu'elle donne conscience à certain.
oui c'est prouvé scientifiquement.
Nos animaux ont des émotions!des sentiments!
Si ce texte arrive à sauver une vie.
Alors je suis heureux j'aurais gagné

Écrit par : pascal | 28/05/2008

c'est bien triste faut être inhumain pour avoir le ceur de faire cela...
il y a un mois,j'ai recueilli une minette abandonnée en bas de mon immeuble....elle est très heureuse maintenant,mais ne s'entend pas encore bien avec les deux minettes que j'ai depuis bientôt 4 ans....
bisous de Cayenne.

Écrit par : Annick | 28/05/2008

ça y est !!!!! tu es parvenu à me faire verser une larme..c'est terrible d'être comme je suis..ton texte mérite d'être lu et relu il est superbement bien écrit..on ressent ton amour des animaux mon ami c'est pou!r cela que je t'aime toi et ta famille et Stanley..
Je vais mettre un lien sur mon blog vers le tien car tu le mérites vraiment..je vous embrasse fort et avec toute ma sincère amitié mon ami

Écrit par : martine | 28/05/2008

je ne dirai pas beau texte mon petit prince , ils est beau oui mais dans la description d'un tel désaroi , d'une telle bonté , ben tu me connais , plus rien a dire , je pleure . ça passera mon ami , et il faut montrer a quel point l'homme est cruel et l'animal bon . Gros bisous .

Écrit par : yepa | 28/05/2008

je dois t'avouer quand me mettant à la place de cette victime
j'avais vraiment le cœur serré .
Mais il faut ressentir les choses pour les comprendre.
merci pour ton com

Écrit par : pascal | 28/05/2008

trop réel qu'un mot bravo /

même si les abandons sont journalier ici, je n'ai toujours pas réussi à me créer une carapace pour récuperer mes larmes tant j'en pleurs, à chaque nouveau trouvé... puisse un jour que ces 'maîtres' après leurs décés se retrouvent au bout d'une laisse avec pour maîtres leurs chiens abandonnés, que les chiens leurs expliquent leurs vies sur terre, et que ceux-ci aient pour punition d"être muet, une nouvelle 'vie' commence alors, écouter l"autre, ressentir les autres ... voila des sentiments que sur terre, ils n'ont pas su explorer ...

Amitiés

Écrit par : adespota | 28/05/2008

Magnifique ton texte Si tu le permet, je vais le reprendre sur mon blog, sans oublié de mettre un lien vers ton blog.
Et oui, ton test sauvera peut être une petite vie animale en fessant réfléchir quelques inconscients, et je suis poli.
Salut : Rony

Écrit par : Rony | 28/05/2008

si dur mais si réel !!!! les vacances approchent de plus en plus partent à l'étranger , quid de certains animaux ????
Difficile à lire, pourtant, il faut encore et toujours le redire
Belle soirée à toi bisous

Écrit par : nanny | 28/05/2008

Oufti! Très poignant ton texte... Vaut mieux que je ne tombe pas un jour sur un triste sire du style du maitre de ton histoire..Je ne dirais qu'une seule chose : celui qui n'aime pas les animaux n'aime pas les gens non plus.
Amitiés
Phillibra

Écrit par : libra | 28/05/2008

Si triste mais si réel Hélas il existe encore des êtres humains sans scrupules qui achète ou adopte un chien pour faire un cadeau aux enfants puis ils s'apercoivent qu'ils ne peuvent le garder pour une raison quelconque . Et il arrive encore des cas semblables , bien triste tout cela .

Écrit par : christiane | 28/05/2008

pffff '( oué mais bon avec les puces et tatoos on sait retrouver le salopard de maitre maintenant...non?
et puis c'est pas punissable par la loi d'abandonner son animal ?
bonne soirée

Écrit par : bio | 28/05/2008

BRAVO PASCAL Pour ce joli texte si émouvant, il y a de quoi avoir le coeur serré..l'idée de vacances et abandons me hantent..l'erreur de la nature c'est la création de certaines espèces d'humains que je déteste au plus haut point.
Je vous embrasse et fais de gros câlins à mon Stanley adoré

Écrit par : martine | 28/05/2008

ET BIEN DIS DONC CA ME DONNE LES LARMES AUX YEUX...LE PIRES C EST QUE C EST VRAI ET QU IL Y A DES GENS SANS COEUR SUR CETTE TERRE.....MOI JE VIENS DE RECUPERER LE MEME CHIEN QUE SUR TA PHOTO QQ UN LA JETE PAR LA FENETRE DE SA VOITURE....PFFFFFFF C EST HONTEUX JE NE COMPRENDS PAS...ON L A ADOPTE ET IL EST HEUREUX IL A A PEINE 9 SEMAINES...

BISOUS ET MERCI D ETRE PASSE SUR MON BLOG

Écrit par : apple et tif | 28/05/2008

bravo pour ton texte bravo pour ton amour des autres
il fallait un être sensible comme toi
un être franc qui dit les choses comme elles sont.
bonne nuit

Écrit par : loîc | 28/05/2008

coucou Pascal et oui le moment que l'on redoute tant nous les amis des animaux!!! les vacances approchent et malheureusement les refuges vont encore se remplir!merci pour ton gentil message chez moi , pour l'instant il va bien mon petit soleil il vient d'un refuge et il a été battu je crois qu'il le paie de sa santé! enfin je fais tout pour qu'il se porte bien! merci pour ton grand coeur Pascal . tu es gégnial! gros bisous

Écrit par : francesca | 28/05/2008

Bonsoir Pascal tu me fais monter les larmes aux yeux
c'est dur de penser qu'aux prochaines vacances
il y aura encore et encore de bien tristes cas...
courage mon ami j'espère que ces bourreaux seront
poursuivis pour leur conduite... bizzzzzzzz

Écrit par : Tchânou | 29/05/2008

histoire émouvante et horrible a la fois,mais tellement vraie,combien de monstres sont parmis nous??
si ce texte pouvait faire réfléchir certains...
bien a toi

Écrit par : vanillettechat | 29/05/2008

Bonjour Pascal Bonjour Pascal
C’est bon de commencer une journée par des pages divines remplit de beauté et de talent et c’est le cas pour cette écrin divin, je vous souhaite plein de bonheurs et de joies pour ce jour et vous envoie toute mon amitié
Maurice

Écrit par : Maurice | 29/05/2008

oui! c'est redoutable les vacances quand on sait le nombre d'abandons tous les ans. j'ai écrit un texte sur ce sujet il y a peu en me disant que si seulement une personne a honte en le lisant et évite d'en arriver à cette horreur, çà n'aura pas été vain.
bonne journée pascal,bises!

Écrit par : mimi | 29/05/2008

horrible comment un "humain" peut-il faire cela? j'ais pleuré en lisant ce texte me permets -tu de le copier sur mon blog???? bonne fin de semaine bisous

Écrit par : moustik | 29/05/2008

Je connais ce texte si émouvant d'ailleurs.. si tu savais ce que l'on voit même au club!!!!il m'arrive parfois de penser que sur les blogs nos sommes en"" autarcie""'je veux dire... que certainement la plupart d'entre nous qui aime et respecte son chien sont ceux qui sont le plus interpellès...par ces messages.d'autres malheureusement abondonnent à tour de bras ..ou font "piquer" sur un motif non justifié et "on" en voit défiler des gens qui ont envie de changer de races!!!!!parfois je dois mordre sur ma langue pour ne rien dire et de toute façon si on les prend pas au club d'autres clubs les prendront ces maîtres sans" âmes"(je me demande si c'est clair (lol)...au plaisir@+ ln

Écrit par : ln | 29/05/2008

A titre informatif ce texte est le pure fruit de mon imagination.
Je me suis simplement mis dans la peau d'une pauvre victime.
Au moment ou je l'écrivais mon brave Stanley(labrador) avait sa tête sur mes genoux.
Il a connu l'abandon a n'y rien comprendre il est tellement brave.
Bonne soirée à tous
Merci pour vos commentaires

Écrit par : pascal | 29/05/2008

merci je pe mets sur mon blog et unautre site,pour secouer un peu bcp certains cretins qui prennent un animal pour un jouet....

Écrit par : moustik | 30/05/2008

tant pis je voulais faire un copier-coller..mais ca ne marche pas

Écrit par : moustik | 30/05/2008

je te l'envois par mail ma douce Sabine :o)

Écrit par : pascal | 30/05/2008

C'est beau, mais si triste quand on sait que ce genre de chose arrive beaucoup trop souvent. Malheureusement, ça n'émeut que des gens comme nous, qui aimons les animaux. Les individus sans coeur et sans scrupules qui posent cet acte cruel ne s'intéressent pas à un blog plein d'amour comme le tien, Pascal! Tout simplement parce qu'ils sont incapables d'y reconnaître l'essentiel pour nous, le superflu pour eux: c'est-à-dire l'amour des autres et de nos animaux!
Puisse ton message être quand même entendu ...
Bonne journée, Pascal
Bizzz

Écrit par : Rose | 30/05/2008

magnifique... très beau texte, très poignant j'en ai les larmes aux yeux. bisous cousin.

Écrit par : cécile | 30/05/2008

Oups ! Ca fout une boule dans la gorge...

Bizzz...

Écrit par : Béa | 03/06/2008

trop triste pascal ça me fait pleurer !!!! bisoussssssss

Écrit par : nays | 26/06/2008

J'ai fait une expérience Comme tu le dit si bien dans un de tes post, j'ai fait une expérience sur ton prénom, sorry
J'ai rectifié sur mon post, j'ai signé Daniels,
comme tu signé tes commentaire avec Pascal, j'ai fait l'erreur, non une expérience de plus (lol). Voila, bonne journée et encore bravo pour ce jolie texte si on peu dire tellement l'histoire est triste.

Écrit par : Rony | 27/06/2008

rien n'est plus beau que le regard de ton chien Et rien n'est plus triste que de l'ignorer. Je plains les gens qui n'aiment soi-disant pas les chiens et nous traitent de gagas... Ton histoire hélas, est celle bien trop fréquente d'un "propriétaire" de chien et cela me laisse toujours rêveuse que l'on puisse faire cela à son propre chien. En lisant ton texte, je pensais à mon loulou et à la fin, j'ai imaginé ses yeux posés sur moi et moi en train de l'attacher à un arbre... Laisse tomber : je préfère me mettre une balle que de faire un truc pareil! Merci pour tes mots désespérants mais si beaux puisqu'ils nous montrent que nous avons encore un coeur...

Écrit par : blandine | 23/04/2009

Les commentaires sont fermés.