08/09/2008

le discours de Jojo

Que signifie encore le mot pauvreté dans la société d'aujourd'hui ? Pour beaucoup ce mot est étranger à leur quotidien et ils ne peuvent que difficilement comprendre les conséquences et l'ampleur d'une telle situation. Voir la pauvreté à la télévision, dans des reportages qui sont fait en Inde ou en Afrique est une chose, mais la côtoyer ou la vivre de prêt en est une autre. Malgré les dons qu'on est améné à faire un jour ou l'autre, on est très loin d'imaginer ce que veut dire "être pauvre".

Nous avons tous la chance d'avoir pu bénéficier d'une éducation et d'un foyer qui nous a donné tout ce dont nous avions besoin. Mais on ne peut pas en dire autant des 1,5 millions de pauvres que nous avons actuellement en Belgique. En mai dernier, le pays comptait 110.000 personnes en plus dans les banques alimentaires. Je ne connais pas les derniers chiffres, mais en cinq mois, c'est déjà énorme !

Nous connaissons tous le tiers-monde, mais qui aurait cru que le quart-monde allait nous interpeller à ce point ? Ce quart-monde dont on ne parle quasi jamais dans la presse, en politique et dans les foyers, car il n'y a que les travailleurs sociaux et les bénévoles qui sont impliqués réellement. Depuis que notre pouvoir d'achat a fait basculer une famille de classe moyenne dans la file d'une banque alimentaire, depuis que les loyers sont trop chers et les salaires trop bas, depuis que se soigner passe après tout le reste, notre société qui vivait au rythme du bien-être, se retrouve tout d'un coup confronté de plein fouet avec cette "chose" dont on ne voulait pas entendre parler. Car être pauvre c'est honteux. Les pauvres sont honteux de l'être et ne croyez pas le contraire.

Pour la majorité d'entre eux, la pauvreté est l'héritage familial. On est pauvre de père en fils, de mère en fille et cette pauvreté se traîne comme un boulet auquel ils finissent par s'habituer car elle fait partie de leur vie. Sortir de cette pauvreté est le parcourt du combattant ! Malheureusement peu s'en sortent. Dans nos sociétés de riches, on n'évoque même pas les pauvres, comme s'ils étaient une menace pour l'ordre social. Ce qu'ils oublient, c'est que personne n'est à l'abri de le devenir un jour, surtout de nos jours ! Certaines circonstances aggravantes peuvent accélérer la lente descente vers la pauvreté. Devient alors pauvre celui qui s'y attend le moins.

Grandir dans un quartier qui subit souvent des surnoms humiliants (ghettos, hlm, cité) parce qu'on y met ceux qui n'ont rien, porter continuellement des vêtements de seconde main, espérer pouvoir aller à l'école, se demander ce qu'on va manger aujourd'hui...tout ça ne fait pas encore partie du passé. Tout ça est encore actuel et ce malgré les efforts et la générosité des combattants de l'exclusion. Le véritable combat contre la misère doit être l'engagement permanent d'une communauté entière et non d'une minorité !

Notre monde politique, qui est fort occupé à se disputer le communautaire et le linguistique, n'évoque le pouvoir d'achat que pour se donner bonne conscience et pour nous faire croire qu'il n'oublie pas. Cette manifestation se veut apolitique mais je ne peux m'empêcher de confirmer que ce sont toujours les mêmes qui s'investissent, qui se débrouillent et qui doivent être généreux. Nous payons pour 6 gouvernements, nous sommes très généreux.

Il existe encore trop d'associations en Belgique qui doivent se débrouiller seules et qui ne peuvent compter que sur elles-mêmes et sur les dons pour apporter l'aide utile aux démunis de plus en plus nombreux dans notre pays. Les budgets manquent toujours là où ils sont les plus urgents...mais nous payons pour 6 gouvernements, nous sommes très généreux.

VOUS êtes généreux car vous êtes venus participer à cette journée du coeur et nous vous en remercions. Tous les bénéfices seront, je le répète, reversés au profit exclusif de la Maison du Coeur de Hannut. Nous espérons pouvoir déjà vous faire connaitre le montant récolté ce soir, sinon nous vous tiendrons au courant via le blog du coeur.

Nous tenons à remercier le DJ et les slameurs pour venir animer cette soirée gratuitement. Merci également aux bénévoles qui ont préparé la salle et qui la nettoieront demain ainsi qu'au traîteur qui nous a préparé un très bon buffet en nous demandant un minimum par personne.

Merci aussi à Marie-Françoise (pivoine blanche) pour les croquis qu'elle fera et dont les bénéfices seront aussi versés à la Maison du Coeur. Merci à Mme Volont et à son époux pour ce qu'ils font car leur engagement mérite tout notre respect.

Un immense merci à François (coeur d'enfant) et à Soledad pour le don qu'ils ont fait. Vous nous manquerez ce soir !

Merci à vous, amis blogueurs, pour être venus aussi nombreux et contribuer à ce que ce 06 septembre soit une journée du coeur. Bon nombre d'entre vous ont apporté des dons et je suis sûre qu'ils feront des heureux. Il y aura j'espère encore d'autres manifestations de ce genre afin de donner l'exemple à nos enfants, afin "qu'aider" entre dans les moeurs, afin de faire des générations d'aujourd'hui, les adultes responsables de demain.

Merci à vous tous.

"Tous les êtres naissent égaux en dignité et en droits. Ils sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité".

Art. Premier de La Déclaration Universelle des Droits de L'Homme.

Jojo

http://abrahamlincoln.skynetblogs.be

rencontre les blogueursontducoeur 2008 171

09:08 Écrit par Pascal dans info | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.