24/04/2009

pas si bête Gorille

600px-Gorilla_CinZoo_2043

 

Le bébé gorille était né au zoo. Sa mère, Lulu, ne produisait pas assez de lait pour la nourrir correctement; les gardiens du zoo sont donc intervenus. Tour à tour, travaillant en équipe, ils ont tenu le bébé gorille de deux mois dans leurs bras, 24 heures par jour, imitant la manière dont les vraies mamans gorille s'occupent de leurs petits. Le bébé a profité et est devenu une créature exceptionnellement aimante et douce. Les gardiens l'ont baptisée Binti Jua, ce qui, en Swahili, signifie « fille de Rayon-de-soleil ».

Comme elle était née en captivité, elle aimait sa vie de gorille de zoo. Elle grimpait dans les arbres de son enclos et s'amusait joyeusement avec les autres gorilles.

Il y avait un vieux gorille mâle, un énorme dos gris, qui n'avait jamais montré d'intérêt à se reproduire. Quelque chose l'a attiré chez Binti Jua et elle est devenue enceinte à l'âge de six ans.

Les gardiens étaient inquiets, car n'ayant pas eu de modèle du rôle maternel, Binti Jua ne serait peut-être pas préparée à s'occuper de son petit. Ils ont donc décidé de lui donner des leçons. Ils ont utilisé un animal en peluche pour remplacer le bébé et lui ont enseigné à donner le sein à son « bébé » et à le tenir constamment, comme le font les gorilles en liberté.

Elle a été une bonne élève et quand sa fille, Koola, est née, Binti Jua était la mère idéale. Ce mélange d'instinct maternel et d'aisance avec les humains ont fait d'elle, plus tard, une héroïne internationale.

Un jour, alors que Koola avait environ un an et demi, Binti Jua était dans son enclos extérieur et tenait son bébé comme à l'accoutumée. Les visiteurs du zoo appréciaient le spectacle des gorilles lorsque, soudain, un petit garçon de trois ans, qui jouait au bord de la clôture de l'enclos, a fait une chute de six mètres jusqu'au plancher de béton.

Il y a eu un bruit sinistre et la mère du petit garçon est devenue hystérique et s'est mise à crier à l'aide.

Immédiatement, Binti Jua, tenant toujours Koola, s'est rendue près de l'enfant inconscient. La foule retenait son souffle, terrorisée. Inconsciemment, les gens tendent à associer les gorilles au monstre de cinéma, King Kong. Que ferait ce gros singe avec le petit garçon?

D'abord, la maman gorille a levé le bras du garçon, comme pour vérifier s'il était en vie. Puis, doucement, elle a pris l'enfant et l'a serré tendrement sur sa poitrine. En le berçant doucement, elle s'est dirigée vers la porte que les gardiens du zoo utilisaient pour accéder à l'enclos. Lorsqu'une autre femelle gorille l'a approchée, Binti Jua a émis un grognement sourd, l'avertissant de s'éloigner. La porte était maintenant ouverte et les gardiens attendaient, accompagnés des ambulanciers qui avaient été mandés pour aider le petit garçon blessé. Le gorille a doucement déposé le garçon devant la porte et les ambulanciers ont amené le petit. Une fois la porte refermée, Binti Jua s'est dirigée lentement vers son arbre et a recommencé à s'occuper de son bébé.

Les spectateurs étaient abasourdis. L'évènement était assez dramatique en lui-même sans que le rôle de l'héroïne ne soit joué par un gorille. Binti Jua était l'héroïne idéale, ne recherchant ni la célébrité ni une récompense.

Le garçon s'est rétabli et il n'a pas gardé de séquelles de son aventure. Le monde s'est ému du geste de Binti Jua. Des lettres et des cadeaux sont arrivés de partout dans le monde. L'Américan Legion lui a décerné une médaille et une association de parents de la Californie l'a même nommée membre honoraire.

N'écoutant que son cœur, Binti Jua a fait ce que toute autre mère aurait fait : elle a protégé et aidé un enfant. Mais ce gorille ne s'est pas soucié que l'enfant soit d'une autre espèce que la sienne. Elle a fait montre des qualités que nous, les humains, considérons les plus estimables : l'amour et la compassion pour tous.

 

00:38 Écrit par Pascal dans Nature | Lien permanent | Commentaires (8) |  Facebook |

Commentaires

Tu m'émeu ....(Non pas l'animal hihihi...) Ici je blagues plus , non c'est vrai que ton texte est vraiment très émouvement . Cela prouve que l'animal est bien plus humain que l'on pourrait le penser . Je te souhaite un très bon Vendredi .

Écrit par : christiane | 24/04/2009

Bonjour Pascal Une trés émouvante histoire,
et on voit que les animaux,sont aussi
protecteurs que les humains,et aussi
trés maternelles,même peut-être un peu
plus que nous les humains.....bonne journée
à toi bisous de Mimi

Écrit par : Mimi du Sud | 24/04/2009

Kikou Pascal Oh! magnifique fait que tu racontes mon souffle était supendu jusqu'au bout comme quoi l'habit ne fait pas le moine et que certains humains devraient prendre modèle.
Encore un vendredi qui passe mais je ne me lasse pas de venir te souhaiter un merveilleux week-end le coeur plein de bisous affectueux pour toi. Belle semaine avec le soleil.
A la prochaine
COCO !
http://cedricangel.skynetblogs.be

Écrit par : COCO! | 24/04/2009

Bonjour Pascal Quelle belle histoire émouvante ! J'en ai les larmes aux yeux. Je te remercie de ta visite. Pour répondre à ta question, je n'ai plus que ce blog ci. GROS BISOUS

Écrit par : Corinne | 24/04/2009

bonjour Une magnifique histoire
J'en ai des frissons en la lisant

Très bel instinct maternelle

Je te souhaite un très bon week-end

bisous

Écrit par : Corinne | 24/04/2009

Super Pascal. T'en as encore beaucoups des histoires comme ça, parce qu'elles sont absolument magnifiques.
Bisous à tous.

Écrit par : Universel | 24/04/2009

trop belles toutes tes histoires, des leçons de vie à prendre en excemple
bizz à ma petite famille bonheur

Écrit par : cheera/marie | 25/04/2009

Salut Passe un bon dimanche en famille malgré le temps pas très terrible aujourd'hui

Écrit par : Rony | 26/04/2009

Les commentaires sont fermés.