01/04/2011

près de chez moi

info

 

 

La nuit n'est jamais complète.

 
Il y a toujours

 
Puisque je le dis,

 
Puisque je l'affirme,


Au bout du chagrin,

 
une fenêtre ouverte,

 
une fenêtre éclairée.

 
Il y a toujours

 
un rêve qui veille,

 
désir à combler,

 
faim à satisfaire,

 
un coeur généreux,


une main tendue,

 

 une main ouverte,

 
des yeux attentifs,

 
une vie : la vie à se partager.

Paul Éluard.

07:13 Écrit par Pascal | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.