16/12/2011

huccorgne

 

LA BONTE

Vivre en soi, ce n'est rien ;
il faut vivre en autrui.
A qui puis-je être utile
et agréable, aujourd'hui ?
Voilà, chaque matin,
ce qu'il faudrait se dire.

Et, le soir, quand des cieux
la clarté se retire,
heureux à qui son coeur
tout bas a répondu :
"Ce jour qui va finir,
je ne l'ai pas perdu.
Grâce à mes soins, j'ai vu,
sur une face humaine,
la trace d'un plaisir
ou l'oubli d'une peine".

Anonyme


 

Huccorgne et la bonté


14:51 Écrit par Pascal dans mes photos, pensée | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.